Guide : Comment choisir la chaise parfaite

Idéalement, on passerait assez peu de temps assis·e. Le temps que l’on passe assis, on le passerait assis·e au sol. Pour la plupart des gens, cet idéal est très lointain, et l’usage de la chaise reste très répandu dans notre société. Cela dit, toutes les chaises ne sont pas égales, et choisir la bonne solution pour s’asseoir peut jouer un rôle important dans votre santé. Voici donc quelques critères auxquels faire attention lors de votre choix de chaise.

Evidemment, la chaise idéale pour vous et vos circonstances dépendra d’autres facteurs que son optimisation pour la santé. Vous verrez quelques idées de compromis possibles à la fin de l’article.

chaise Sam assis

Le placet

La raison pour laquelle on a une chaise est le plus souvent pour s’asseoir dessus. (Non, vraiment ?) La partie la plus importante est donc celle sur laquelle on va poser ses fesses, le placet. Ce dernier devrait être plat et horizontal, idéalement dur. Ces qualités vous donneront le meilleur retour tactile sur votre posture, et vous permettront ainsi de la garder plus facilement. D’un autre côté, l’inconfort offert par un placet dur vous incitera aussi à bouger et à changer de position, ce qui est capital pour une bonne santé. Les humains ne sont pas faits pour rester immobiles. Eventuellement, vous pouvez opter pour un petit coussin sur le placet, qui devrait, au plus mou, imiter un sol de terre, d’humus ou de feuilles mortes.

Un autre critère très important est sa taille, surtout en relation au dossier. En effet, si vous avez un dossier, vous devriez pouvoir vous asseoir avec une bonne posture, le dos contre le dossier, sans que vous mollets ne touchent le bord du placet.

Le(s) pied(s)

La forme des pieds importe à vrai dire assez peu. Par contre, leur hauteur est importante. Vous devriez être capables de poser les deux pieds à plat sur le sol facilement, tout en gardant les cuisses en contact avec le placet sur toute la longueur possible. Idéalement, on ne veut pas porter de chaussures, ou pour le moins des chaussures sans aucun talon. Si ce n’est pas le cas, et que vous portez des chaussures de diverses hauteurs de semelles ou talon, avoir une chaise à hauteur réglable est une excellente idée.

Idéalement, ils devraient aussi bien tenir au sol, de sorte que vos pieds puissent participer à votre appui.

Le dossier

Le dossier idéal n’existe pas. Pas au sens où il n’y a pas de dossier idéal, mais au sens où l’idéal est de ne pas avoir de dossier. Cela demande à votre corps de se maintenir par lui-même, maintenant vos muscles posturaux actif au travers de la journée.

Le bas du dossier

Si pour diverses raisons vous voulez tout de même un dossier, il y a quelques facteurs à prendre en compte. D’une part, il doit être convexe (en bosse, et pas en creux) ou plat, dans toutes les direction. Dans le cas contraire, il forcera un schéma de fermeture du corps qui est toujours malvenu. Il doit aussi laisser un espace entre lui-même et le placet. En effet, la position du sacrum et la présence de fesses fait qu’un dossier qui arrive directement jusqu’au placet va interférer avec une bonne posture. Cet espace ne doit pas non plus être trop haut. Idéalement, si on veut un support de la part d’un dossier, ce support devrait intervenir au niveau du haut du pelvis. Il devrait aussi être à peu près vertical.

chaise pelvis

Pour trouver le haut du pelvis, trouvez d’abord la partie charnue de la taille, puis descendez jusqu’à rencontrer un os. Suivez cet os vers l’arrière jusqu’à le perdre, ou rencontrer une pointe ou une vallée. Le dossier devrait toucher cette partie de votre corps, et idéalement pas trop plus bas.

chaise trouver pelvis

Le haut du dossier

Quand à la hauteur du dossier, idéalement il ne devrait pas atteindre vos omoplates. Si pour diverses raisons vous voulez un dossier plus haut que ça, il est préférable qu’il les couvre complètement. De nouveau, le dossier devrait être plat ou convexe sur toute sa hauteur. Il devrait aussi être essentiellement vertical. Un appuie-tête est en général une mauvaise idée, car on veut laisser les muscles posturaux de la nuque et du cou travailler. Eventuellement, on peut en utiliser un comme repère tactile pour savoir quand la tête est suffisamment en arrière pour être alignée avec le reste de la colonne vertébrale. De nouveau, dans sa globalité le dossier devrait être convexe ou plat. Autrement dit, si vous avez un appuie-tête, il ne devrait pas dépasser la partie supérieure du reste du dossier.

Vous pouvez adapter ça si vous avez une très forte courbure au niveau de la colonne dorsale, mais il ne faut jamais que le dossier vous donne l’impression de pousser votre tête vers l’avant.

Les compromis

Ces repères et conseils ne sont pas absolus, et sont là pour vous guider vers la solution qui fonctionnera le mieux pour vous. Gardez ceci en tête : une configuration confortable veut dire que votre corps ne se plaindra pas immédiatement de son immobilité. Ca ne veut pas dire qu’il n’en souffre pas. Si vous choisissez des options plus confortables, par exemple pour pouvoir mieux vous concentrer sur votre travail, vous devrez aussi mettre en place des mesures pour contrebalancer l’immobilité. A l’opposé, si vous choisissez une solution qui est idéale pour votre santé, il est possible que le travail cérébral de garder votre posture et de l’ajuster au cours de la journée impacte votre productivité, en tout cas lors des premières semaines d’implémentation. Le choix est entre vos mains.

Si vous voulez une évaluation de votre chaise, envoyez-moi une photo prise de profil, d’aussi loin que vous arrivez, avec l’appareil photo environ à la hauteur du placet.

Vos chaises

Lorsque j’ai écris cet article, je vous ai demandé de me transmettre des photos de vos chaises. Presque trois mois plus tard, j’ai enfin pris le temps de les examiner, et de vous montrer certaines des chaises que vous m’avez montrées, avec un petit commentaire.

Chaise 1

Cette chaise est la mienne. Je la connais donc un peu mieux. Comme vous verrez, elle est loin d’être parfaite, mais je l’utilise assez peu de toute façon.

Le placet

Très bien : presque horizontal et très plat. Son gros défaut (que je compense avec le coussin) est qu’il y a un trou au fond du placet, qui empêche de poser ses ischions dans une position appropriée si on veut utiliser le dossier.

Les pieds

Un tout petit peu bas pour moi. De nouveau, je compense avec le placet.

Le dossier

Pas terrible. Il est penché vers l’arrière, et très concave. Il encourage une position arrondie de la colonne vertébrale et du dos en général. Il est aussi un peu trop haut ; seul le coussin permet au dossier de toucher le haut du pelvis.

Chaise 2

Le placet

Très correct. Il est bien horizontal lorsque la chaise est vide, et a l’air bien plat. J’espère qu’il n’est pas trop mou.

Les pieds

Dans la plupart des cas, je ne suis pas pour une chaise à bascule. Cela dit, peut-être que ça encourage les personnes qui s’y assoient à maintenir une activité musculaire au niveau du dos et du pelvis, donc pourquoi pas ?

Le dossier

Pas terrible. Fortement penché vers l’arrière, et incurvé sur les côtés. Le bord inférieur par contre a l’air tout à fait à la bonne hauteur pour soutenir le haut du pelvis tout en laissant les fesses exister.

Chaise 3

Le placet

Super ! Tout à fait plat et horizontal.

Les pieds

Rien à dire. Difficile à juger de la hauteur sur photo.

Le dossier

Pas terrible : pas d’espace en bas, et très incliné vers l’arrière. Par contre, il paraît ne pas être incurvé, et donc laisser le dos exprimer sa largeur.

Chaise 4

Le placet

Très bien ! Tout à fait plat et horizontal. J’espère qu’il n’est pas trop mou.

Les pieds

Rien à dire. Difficile à juger de la hauteur sur photo.

Le dossier

Pas terrible : pas d’espace en bas, et incurvé sur les côtés. Il est passablement proche de la verticale par contre, ce qui joue en sa faveur.

Chaise 5

Le placet

Pas terrible. Très profond et incliné vers l’arrière. La profondeur du placet rend difficile de s’asseoir avec les pieds à plat sur le sol tout en utilisant le dossier. Il a aussi l’air très mou.

Les pieds

Ils ont l’air très court. Probablement trop pour poser les pieds confortablement à plat sur le sol. Ou alors, le placet est vraiment beaucoup trop profond !

Le dossier

Affreux : incurvé sur les côtés, incliné vers l’arrière et sans espace en bas. Il est impossible de l’utiliser correctement

Super-malus : les accoudoirs

Les accoudoirs sur ce fauteuils, alliés aux prolongement du dossier sur les côtés, rendent une utilisation “alternative” difficile. En effet, ce sera difficile de s’asseoir en tailleur ou dans d’autres positions saines sur ce fauteuil, en plus d’empêcher une bonne posture assise.

Chaise 6

Le placet

Correct : assez plat et presque horizontal, tout à fait dur. La forme de fesses en bas-relief est plutôt un désavantage, parce qu’elle guide une personne qui s’asseye dessus vers l’avant, en plus d’être restrictive sur la forme du corps.

Les pieds

A voir, cette chaise me paraît très haute. Un autre point qui me chagrine un tout petit peu est que les pieds avants semble dépasser sur les côtés, ce qui ôte un certain degré de flexibilité dans l’utilisation.

Le dossier

Pas terrible : le manque d’espace en bas est vraiment gênant. En plus, il est incliné vers l’arrière, et légèrement incurvé sur les côtés.

Aller plus loin

Si vous voulez de l’aide pour choisir votre prochaine chaise, ou évaluer celle que vous utilisez actuellement, n’hésitez pas à me contacter. je ferai de mon mieux pour vous aider à prendre soin de votre corps.

Contactez-moi

Continuez à lire : LE conseil qui va sauver votre posture assise, 5 occasions quotidienne de parfaire votre posture, Soft Tissue Therapy pour un traitement complet et personnalisé.

Inscrivez-vous à ma newsletter pour des idées de mouvement et d'auto-traitement toutes les semaines.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.