La thérapie des tissues mous (“Soft Tissue Therapy” en anglais) est à la base de ma pratique. C’est une modalité très complète, qui se divise en trois volets principaux : les techniques de massage, les techniques de manipulation, et les techniques myofasciales.

Prendre rendez-vous Contactez-moi

Les techniques de massage

Les techniques de massage sont à la base de cette modalité. Je suis donc formé à la fois au massage classique qu’au massage sportif et au massage des tissus profonds. Une autre technique qui s’apparente au massage est la technique neuromusculaire.

massage classique effleurage dos

Technique neuromusculaire

Une de mes technique de prédilection est appelée “technique neuromusculaire” (“Neuro Musuclar Technique” en anglais). Elle porte aussi d’autres noms comme “thérapie des points trigger”, et se rapproche de l’accupression. Il s’agit de localiser des points dans les muscles qui sont douloureux à la pression, et souvent créent des sensations dans d’autre régions, et de les “fondre”. Pour ce faire, j’applique une pression plus ou moins importante sur ledit point. J’encourage aussi souvent la personne que je traite à utiliser une image pour encourager le système nerveux à relâcher cette portion du muscle.

NMT

Cette technique est très efficace pour dissiper des douleurs liées à la tension (par exemple autour des yeux pour certains types de maux de tête). Elle peut aussi aider à relâcher des muscles qui s’opposent à un travail de la souplesse.

Prendre rendez-vous Contactez-moi

Les techniques de manipulation

Ces techniques se divisent en deux familles. L’une travaillant sur les schémas moteurs, et l’autre directement sur les tissus. (Cela dit, des études plus récentes semble dire qu’elles agissent aussi sur le système nerveux, mais à un niveau très différent que les premières.)

Techniques d’énergie musculaire

Beaucoup de restrictions au mouvement et de tensions viennent du système nerveux. Pour remédier à ces problèmes, il est donc judicieux d’utiliser les outils fournis par le système nerveux : les réflexes. L’ensemble de techniques que j’ai apprises sous le nom de “Technique d’énergie musculaire” (“Muscle Energy Techniques” en anglais) est nommé de bien de façons, mais le principe est toujours le même : jouer sur des réflexes pour diminuer la tension musculaire dans le muscle ou l’ensemble de muscles qu’on cible, puis maintenir la nouvelle position pour y habituer le système nerveux.

Le plus souvent, il s’agira pour la personne traitée d’exercer une pression contre résistance, puis à se relâcher pour laisser la personne qui la traite étendre le mouvement sans tension.

MET avant apres

Relâchement des tissus mous

Il arrive que des restrictions musculaires soient très localisées. Dans ces cas, un étirement ou un massage standard peut ne pas suffire. J’utilise alors une technique que j’ai apprise sous le nom de “relâchement des tissus mous” (“Soft Tissue Release” en anglais). Elle consiste à artificiellement créer un point fixe dans le muscle avec mes doigts ou autre partie osseuse plus ou moins pointue, puis à étirer le muscle cible. Cela aura pour effet de concentrer l’étirement sur le groupe de fibres ciblé, et de le rendre beaucoup plus efficace. Cela permet aussi d’étirer des muscles qu’on ne peut physiquement pas mettre en position de longueur maximale à cause de la géographie du corps, comme le biceps ou le tenseur du fascia lata.

STR

Prendre rendez-vous Contactez-moi

Techniques myofasciales

Le fascia est un tissu fascinant qui nous donne notre structure, et lie les différents éléments de notre corps. L’étude de ce tissu est un sujet brûlant de la recherche anatomique, et en mars 2018, des chercheurs déterminé que cette structure était suffisamment importante pour être classifiée comme un organe (lire à ce propos – en anglais).

Massage des tissus conjonctifs

Etant donnée l’importance du fascia, et le fait qu’on en trouve essentiellement dans tout le corps, il n’est pas étonnant qu’une grande partie de nos divers soucis de mobilité sont liés à ce tissu. Pour cette raison, travailler directement avec le fascia peut être très bénéfique. Le massage des tissus conjonctifs (“Connective Tissue Massage” en anglais) est une des techniques qui travaillent à ce niveau. Elle consiste à mobiliser les diverses couches de tissus les unes par rapport aux autres, par exemple en faisant rouler la peau entre les doigts.

Relâchement myofascial

Une autre famille de technique visant à traiter le fascia est appelée “relâchement myofascial” (“Myofascial release” en anglais). Cette famille se divise en deux technique principales. D’une part, des touches longues avec très peu d’huile ou même pas du tout. Cela permet d’avoir beaucoup de friction, et de séparer les diverses couches de tissus, ou différents muscles qui adhèrent un peu plus que nécessaire à leurs voisins. D’autre part, des étirements ou compressions très légers mais très prolongés (3 à 5 minutes au minimum). Ces étirements visent à “fondre” le fascia. Le fonctionnement de cette technique est assez mystérieux, mais elle peut avoir des effets surprenants. J’utilise beaucoup cette technique sur les personnes très sensibles à la douleur, par exemples atteintes de fibromyalgie.

Prendre rendez-vous Contactez-moi