7 images amusantes pour toujours avoir la tête haute

La façon dont une personne tient sa tête et son cou a une influence subtile mais profonde sur la façon dont on la perçoit, et peut influencer sa santé de beaucoup façons. De la puissance de la voix aux maux de tête, et de douleurs dans la nuque au confort lors d’une danse, tous ces éléments sont influencés par la posture de la tête et du cou. Voici 5 images pour vous aider à porter votre tête.

Vider le cou

Pensez que la zone du devant de votre cou, devant la colonne vertébrale, est vide. Imaginez beaucoup d’espace entre vos côtes supérieures, votre mâchoire et votre colonne vertébrale. Vous pouvez ajouter un élément : imaginez qu’il y a de la poussière ou des miettes qui restent dans cet espace. Un gros pinceau les balaie alors gentiment, jusqu’à ce que la zone soit complètement propre.

posture cou brosse devant

Ouvrir les épaule avec un gros pinceau

Beaucoup des muscles et autres tissus qui maintiennent notre tête et notre cou verticaux sont connectés aux épaules. C’est pourquoi j’inclus l’image suivante dans cette liste.

Comme avant, imaginez un gros pinceau qui balaye l’avant des épaules, horizontalement en partant du milieu. Sentez comment ce balayage ouvre vos épaules.

posture cou brosse epaules

Soulever l’arrière de la tête

Il y a plusieurs images pour ça. Une, très douce, utilise à nouveau un gros pinceau. Il brosse la nuque et le bas du crâne verticalement vers le haut. Imaginez que ce pinceau part du haut de la cage thoracique, (à l’opposé du sternum), jusqu’au niveau du haut de vos oreilles (voire un peu plus).

posture cou brosse derrière

Une autre, un peu plus intense, consista à imaginer que vous avez une longue tresse qui démarre très bas à l’arrière du crâne, et que quelqu’un vous soulève doucement par cette tresse.

posture cou tresse

Reculer les cervicales

Dans la même veine, on peut penser à faire reculer les vertèbres cervicales. Cela permettra à la musculature du cou de détendre, tout en soutenant le crâne efficacement. Vous pouvez imaginer la ligne formée par soit les processus épineux (les “pointes” vers l’arrière de la vertèbre, qu’on sent très bien sous la peau), soit les processus transverses (voir plus bas pour les trouver), et tirer cette ligne vers l’arrière (dans votre imagination). Ce mouvement imagé donnera aussi un courbure moins prononcée de cette ligne.

Pour trouver les processus transverses, posez vos doigts à plat sur le côté du cou (idéalement couché·e avec la tête bien reposée), et appuyez légèrement. Vous devriez sentir une zone plus dure que le reste entre le milieu et le trois-quarts arrière du cou. C’est dans cette zone dense en tissus conjonctifs que se trouvent les processus transverses de vos vertèbres cervicales.

Suspendre les processus coracoïdes

Le processus coracoïde est une partie de la scapula (omoplate) qu’on peut toucher depuis l’avant du corps. Elle située juste sous la clavicule, très proche de l’épaule.

posture cou coracoide

Imaginez qu’il y a des bouquets de ballons à l’hélium suspendus à chacune de ces pointes osseuses, et laissez les s’envoler.

posture cou ballons

Soulever le sternum

Bien des muscles et d’autres tissus lient le cou aux côtes supérieures et au sternum. Du coup, si le sternum est tiré vers le bas, il est presque impossible d’avoir une bonne posture du cou. Localisez votre sternum en tapotant gentiment dessus, jusqu’à ce que vous ayez une idée assez claire de sa forme et de sa position. Commencez en haut, juste sous la partie souple de votre cou, et explorez vers le bas et les côtés. Prêtez attention aux changements de texture sous vos doigts. Maintenant imaginez simplement que cet os s’envole, comme porté par un ballon à air chaud, et que sa partie inférieure s’écarte de vous, comme repoussé par un aimant.

La charnière dorsale-cervicale

Un reste de notre évolution à partir de quadrupèdes est une sorte de charnière entre nos vertèbres dorsales et les cervicales. Pour comprendre comment elle fonctionne et d’où elle vient, rien ne vaut ces images du même cheval portant sa tête vers le haut ou vers le bas.

Chez les humains, cette charnière existe toujours, et elle se situe comme indiqué sur cette photo.

posture cou charnière cervicale dorsale

Qu’est-ce que ça veut dire pour nous qui voulons porter notre tête idéalement ? Dans la plupart des cas, ou voudra porter notre tête plus en arrière que ce dont on a l’habitude. Deux tendances émergent alors. Bien des gens courbent leur cou en arrière, ce qui crée une forte courbure de leurs cervicales. D’autres cambrent le haut du dos, ce qui inverse la courbure naturelle, et peut créer des tensions superflues. Une meilleure solution est d’utiliser cette charnière entre les cervicales pour permettre à la tête de se ré-aligner avec le reste du corps, tout en permettant aux parties dorsale et cervicale de la colonne de conserver une courbure naturelle et raisonnablement faible.

posture cou charniere segments

Pour approfondir

Vous voulez aller au fond des choses et faire un bilan sur-mesure avec un spécialiste du mouvement et du corps humain ? Contactez-moi dès maintenant.

Si vous avez trouvé de la valeur dans cet article, je vous serais très reconnaissant de me soutenir sur Ko-Fi.

Soutenez-moi sur Ko-Fi

Continuez à lire : L’auto-massage suprême de la nuque, 5 occasions quotidiennes de parfaire votre posture, Etude de cas : maux de tête.

Cet article existe aussi en anglais.

Inscrivez-vous à ma newsletter pour des idées de mouvement et d'auto-traitement toutes les semaines.

Tags:

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.