Correcteurs de posture : idée géniale ou piège dangereux ?

Récemment, plusieurs personnes m’ont demandé mon avis sur les gilets correcteurs de posture. Il est fort possible que ça intéresse d’autres personnes parmi vous, voici mon avis sur le sujet.

Correcteurs de posture, une bonne idée ?

Globalement, je pense que c’est une mauvaise idée. En général, les objets qui font le travail à votre place empirent le problème, parce que vous n’avez plus de feedback sur la façon dont vous vous tenez. En plus, ça affaiblit encore plus les muscles qui maintiennent la bonne position, et on entre dans un cercle vicieux. En effet, les muscles qui devraient travailler travaillent encore moins que d’habitude, et peuvent donc moins bien faire leur travail. De plus, les circuits nerveux qui surveillent votre position et qui engagent les muscles nécessaires pour maintenir une position correcte sont perturbés, ce qui diminue encore votre capacité à vous tenir dans une position optimale. Au final, on se trouve avec un système nerveux qui donne des instructions insuffisantes à des muscles qui n’ont de toute façon pas les ressources pour les exécuter.

Dans le cas en particulier des “gilets” pour la posture, il y a le danger supplémentaire d’appuyer sur l’aisselle, et donc de potentiellement couper la circulation vers les bras. Eventuellement, ce problème peut être combattu en choisissant un gilet qui descend très bas, plus proche d’un corset. En effet, ces objets n’auront pas trop la tendance de remonter, et donc n’appuieront pas sur vos aisselles. Par contre, leur port est probablement très désagréable.

Quoi faire à la place

Un des arguments qu’on peut trouver pour le port de ces aides à la posture, c’est qu’ils permettent de ressentir à quoi ressemble une “bonne posture”. Ce n’est qu’à moitié vrai. En effet, ces objets modifient la position des épaules, mais n’ont que peu d’impact sur la colonne vertébrale. En particulier, ils n’influent pas sur la position de la nuque et du crâne, ou encore du pelvis, qui jouent un rôle capital dans le maintient de la posture.

Pour ressentir une “bonne posture”, tout en ayant une idée de l’intérieur sur comment l’atteindre, on peut utiliser un coin de mur. Pour ce faire, posez votre dos contre l’angle d’un mur ou d’un meuble, de sorte que votre sacrum et l’arrière de votre crâne touchent l’objet en question, sans lever le menton. Idéalement, le dos devrait ne pas toucher l’objet, mais c’est pas grave s’il le touche.

Si vous voulez un feedback tactile de ce type à plus long terme, un excellent outil est le taping kinésiologique : on pose des bande élastiques adhésives sur la peau. Si on les pose au bon endroit avec la bonne tension, ça va encourager les mouvements qu’on veut. Cela dit, le travail de la posture est profond, et donc aucune méthode superficielle ne peut vraiment aider.

Travailler sur sa posture

Le travail sur la posture est un travail complet et sans fin. De plus, nous sommes des animaux qui bougent, et notre posture n’est donc pas statique. Une très bonne façon de travailler sur sa posture est de participer à des activités pour lesquelles la posture à une importance. De bons exemples sont la danse, le théâtre ou le chant, et les arts martiaux, surtout internes (comme le taiji). Evidemment, pour que ça marche, il faut aussi avoir à faire avec des enseignants qui ont une bonne posture et qui savent comment le transmettre. Si vous aimez la danse, ou même le mouvement en général, je vous recommande les camps de DanceMode et de Racine du Mouvement.

Il est souvent aussi bon de travailler un peu sur sa position neutre, comme décrite dans cet article. Ce travail permet, en parallèle avec une activité plus mouvementée, d’augmenter sa capacité à ressentir sa position, et d’établir une position “neutre” de laquelle on peut commencer à bouger de façon plus saine. Un autre travail à ne pas négliger est un travail musculaire. En effet, de nombreux muscles participent au maintient de la posture, et sont maintenus faibles par nos modes de vie. Je vous encourage à renforcer votre haut du dos par exemple, en suivant les recommandations de cet article, voire de travailler sur les tractions.

Approfondir

Il y a énormément à apprendre et à pratiquer autour de la posture. Je vous recommande de lire les articles du blog dédiés à la posture, et de pratiquer quelques uns des exercices recommandés. N’hésitez pas à me contacter pour d’autres questions également.

Si vous avez trouvé de la valeur dans cet article, je vous serais très reconnaissant de me soutenir sur Ko-Fi.

Soutenez-moi sur Ko-Fi

Continuez à lire : Auto-traitement pour redresser les épaules, LE conseil qui va sauver votre posture assise, Soft Tissue Therapy pour un traitement complet et personnalisé.

Inscrivez-vous à ma newsletter pour des idées de mouvement et d'auto-traitement toutes les semaines.

Tags:

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.